Impôts: la déclaration de vos revenus pour la location meublée

Contrairement à la location nue, la location meublée est considérée comme une activité commerciale. Réputée pour les avantages fiscaux qu’elle présente, la complexité de la déclaration de revenus issus de cette pratique dépend du régime auquel cette dernière est soumise. Lumière sur les règles fiscales de la location meublée.

 

Le régime de la location meublée non professionnelle

Si les recettes annuelles issues de vos locations meublées pour votre foyer fiscal sont inférieures à 23 000€ et inférieures au montant de vos autres revenus, vous pouvez bénéficier de la qualité de loueur non professionnel.
Contrairement à la location classique, ces recettes ne sont pas considérées comme des revenus fonciers. Ils sont imposés sur le régime des bénéfices industriels et commerciaux (BIC), et un abattement forfaitaire de 50% y sera appliqué. Le solde obtenu sera ensuite ajouté à vos autres revenus, et imposé selon le barème progressif de l’impôt.
Si un déficit est créé, il pourra être reporté sur les futurs bénéfices de même nature, et ce sur une période de 10 ans.

Le régime de la location meublée professionnelle

Si vos recettes dépassent 23 000€, vous êtes considéré comme un loueur professionnel.
Niveau régime, en dessous de 72 600€ de recettes, vous relevez par défaut du régime micro-bic.
Au-delà, vous bénéficiez du régime dit « réel-simplifié » ou LMNP amortissement. Ce régime vous permet de pouvoir déduire quasiment toutes les charges engagées sur l’année (travaux, intérêts d’emprunt, taxe foncière, assurances…), ainsi qu’un amortissement de la valeur du bien et de son mobilier. Vous pourrez ainsi atteindre un revenu fiscal très faible voire nul pendant de nombreuses années.
Si un déficit existe, ce dernier est imputable uniquement sur les bénéfices de même nature, mais il est sans limite de temps.
Note : vous pouvez aussi opter pour le régime réel simplifié en deçà de 72 600€ de recettes. Selon votre situation, nous vous conseillons de vous tourner vers un expert-comptable qui pourra vous aider au choix de la meilleure option.

Les contraintes de la déclaration de revenus pour la location meublée

Les avantages liés au régime réel de la location en meublé incluent davantage d’obligations pratiques et administratives qu’une location nue. En effet, afin de pouvoir valider les sommes imputables à vos recettes et bénéficier de tous vos avantages, il faudra fournir un certain nombre de documents à votre service des impôts. Le recours à un cabinet d’expertise-comptable est conseillé pour vous aider à bien remplir votre déclaration et optimiser vos démarches.